Archives de la catégorie ‘Revue de presse

Lettre de Jack Lang Ancien Ministre de la Culture

Publicités

Publié 7 mai 2012 par gt2012 dans Revue de presse

« La véritable source et définition de la politique est celle qui vient du terrain » (Interview de Gil Taïeb pour lepetitjournal.com)


En juin prochain, les Français de Grèce voteront pour le député qui les représentera désormais à l’Assemblée nationale. Le petitjournal.com (Le media des Français et francophones à l’étranger) a rencontré Gil Taieb, candidat indépendant, Docteur en Chirurgie Dentaire et homme d’action, d’engagement humanitaire et de culture, créateur, entre autres, du festival de création artistique Onze Bouge

Lepetitjournal.com : Vous vous présentez aux législatives 2012. Qu’est ce qui a motivé votre candidature ?
Gil Taieb: Je n’ai pas de parcours politique comme on l’entend, c’est à dire que je n’appartiens pas à un parti et je ne me suis jamais présenté à des élections à titre personnel. Mais j’ai un parcours politique dans le sens où mon action, depuis 20 ans, dans le domaine associatif, social et culturel est une politique de terrain. J’ai été amené à rencontrer de nombreuses personnalités dans le domaine social, culturel, économique, et aussi dans le domaine de la santé pour mener à bien toutes les actions que j’ai entreprises, et les missions qui m’ont été confiées. J’ai aussi accompagné des personnalités politiques lors de leurs élections pour les conduire à la réussite.
C’est, pour moi, là, la véritable source et définition de la politique, celle qui vient du terrain. A force de travailler sur le terrain et de prendre des responsabilités, il me semble que c’est la suite logique de saisir cette opportunité qui nous est offerte aujourd’hui d’être élu pour défendre les Français de l’étranger dans cette circonscription avec laquelle j’ai des attaches.

Vous sentez-vous légitime pour représenter les Français des pays de cette zone ?
La légitimité voudrait être associée à l’appartenance à un parti politique ou une machine politique. Or je pense qu’elle vient de votre travail, de vos réalisations. Le député est un élu de terrain, un élu de proximité. Il doit entendre, connaître et trouver les bonnes solutions, en étant toujours proche de ceux qu’il va représenter. Dans cette circonscription, il y a un ensemble de problématiques communes à tous les Français mais aussi une situation géopolitique particulière. Des défis communs seront à relever. Tout cela donne une cohérence dans laquelle je me reconnais.

D’après vous, qu’attendent particulièrement les Français de Grèce de leur futur député ?
Sur l’ensemble de la circonscription et sur l’ensemble des pays du monde, les problématiques sont liées en général à 3 questions récurrentes et essentielles.
– L’aspect social, concernant par exemple, les aides liées à des situations bien particulières. Dans notre circonscription, il y a les pertes d’emploi compte tenu de la crise économique, ses effets secondaires avec de nombreuses familles recomposées et le problème des femmes seules avec enfants qui ont perdu tout lien avec la France…
– Le domaine éducatif. Les critères de sélection pour l’obtention des bourses est aujourd’hui à revoir, compte tenu de certaines urgences. En Grèce précisément, on sait que la dotation d’une bourse est faite en fonction des revenus déclarés l’année précédente. Or je ne suis pas sûr, dans la situation actuelle, que ces revenus soient les mêmes cette année. Du coup, certains ne pourront pas payer la scolarité de leurs enfants, qui ne pourront poursuivre leur apprentissage en français.
– Le problème des retraites. Certains ont besoin d’une revalorisation de leur retraite, d’une complémentarité par rapport à celle qu’ils touchent en Grèce.

Avec la crise, il me semble que beaucoup de français de l’étranger se retournent vers la France pour avoir des solutions, des aides et des contacts.
Et le rôle du député est d’intervenir sur ces phénomènes d’urgence liés à une instabilité totale. Trouver des solutions communes et spécifiques, mais aussi faire le lien entre les différents pays, dans le domaine économique et culturel.

Si vous êtes élu, comment organiserez-vous votre présence en Grèce ?
Personne n’a le don d’ubiquité, donc je ferai en sorte d’avoir, dans chaque circonscription, des gens qui me seront attachés et qui viendront me ramener l’information. Il y aura, dans chaque pays, une, deux ou trois personnes que je nommerai. Des locaux, vraisemblablement impliqués dans le milieu associatif, qui, de par leur vécu et leur savoir, pourront me communiquer les besoins et me mettre en action pour pouvoir régler les problèmes. Je veux que les gens aient une adresse et un numéro de téléphone qu’ils puissent joindre tout le temps pour parler de leurs problèmes. En Israël, c’est ce que j’ai déjà fait et, ici, je suis déjà en contact avec des associations qui ont exprimé l’idée de travailler éventuellement avec moi.

Propos recueillis par Delphine Millet Prifti (www.lepetitjournal.com/athenes.html) Mercredi 28 mars 2012

Publié 18 avril 2012 par gt2012 dans Revue de presse

Tag(s) associé(s) : , ,

Discours de Gil Taieb devant les Français de Grèce

Les Français de Grèce, prisonniers de la plus grave crise financière européenne, ne doivent pas être exclus de la solidarité nationale
Depuis le début de la crise financière de 2007, la Grèce est gravement touchée par l’extension de la crise financière qui touche l’Europe et le Monde. Les plans d’austérité se succèdent étouffant peu à peu ce qu’il reste d’activité économique dans le pays.
Nos compatriotes ne doivent pas être abandonnés à leur sort, même si la France elle-même connaît des difficultés économiques croissantes.
Je suis votre candidat pour que votre voix porte jusqu’à Paris. Au cœur d’une crise d’abord financière, puis économique et aujourd’hui sociale, la Grèce est durement affectée. Outre la solidarité européenne qui s’exerce pour trouver des solutions à l’hyper-endettement du pays, la France doit s’intéresser aussi aux difficultés que peuvent connaître ses citoyens établis en Grèce.
Je suis venu pour vous rencontrer, vous écouter et vous dire pourquoi et comment votre député agira pour faire connaître vos préoccupations et relayer – avec force et engagement – les demandes que vous pourrez exprimer.
J’ai un long vécu de l’aide et de l’engagement social que je souhaite mettre aujourd’hui à la disposition de tous ceux qui pourraient souffrir de la crise, mais aussi à tous ceux qui veulent réussir la reconstruction économique d’un pays d’adoption qu’ils aiment. Ceux-là aussi, la France doit pouvoir les soutenir, au nom de son idéal républicain, mais surtout de son projet européen.
Chaque Français qui réussira ici aidera l’Europe à sortir la Grèce de ses difficultés. Il faut le faire savoir pour recueillir le soutien de la France. Ce sera une part importante de ma mission, si vous m’accordez votre confiance.
Nullement inféodé à un parti politique établi, je dispose d’une liberté de parole sur laquelle vous pourrez compter pour mieux faire connaître les réalités que vous vivez ici en Grèce.

C’est une chance pour les Français de Grèce, saisissez-là !

ur le plan social, la population est exsangue : des mesures d’austérité draconiennes et brutales ont suivi le laxisme créé par le surendettement qui a poussé les Grecs à consommer plus qu’ils ne produisaient. On assiste à une détérioration grave de la situation de l’emploi et les coupes drastiques dans les dépenses sociales laissent de nombreux Grecs sans ressources, ni aides appropriées.

On comprend que l’engagement de ramener le stock de dettes à 120% du PIB en 2020 soit particulièrement difficile pour un pays dont les infrastructures sont insuffisantes ou absentes pour relancer la croissance :
• Les estimations qui circulent indiquent un besoin vraisemblable de 170 milliards d’euros supplémentaires d’ici 2014.
• On parle de la mise sous tutelle du pays en une sorte de territoire administré de l’UE qui ne dirait pas son nom.
• Les concours du FMI, malgré les effets d’annonce, demeurent limités. Les facilités élargies de crédit promises ont du mal à se mettre en place.
• Tout ceci devrait hypothéquer les élections d’Avril qui deviennent un enjeu pour porter au pouvoir un « front du refus » des mesures d’austérité.
• Certains s’interrogent s’il n’aurait pas fallu constater un défaut de paiement anticipé de la Grèce pour activer la mise en œuvre des CDS Grecs (contrat d’assurance relatif aux titres émis). Mais aujourd’hui, 50 à 60 milliards d’euros de CDS apparaissent dérisoires comparativement à une dette qui s’est rapidement détériorée pour atteindre aujourd’hui 350 milliards d’euros. Il est certain que la question se poserait différemment si le montant notionnel des CDS souscrits pour la dette grecque s’élevait à plusieurs centaines de milliards d’euros.
Je ne suis pas économiste, mais suffisamment en prise avec la vie de mes concitoyens pour identifier un faisceau de difficultés et de tensions qui ne demandent qu’à déborder le seul domaine de l’économie.

Montée des risques géopolitiques dans la région ?
La dimension géopolitique des difficultés de la Grèce et de la montée des tensions sociales dans le pays m’interpelle. Si je suis élu, j’aurais à me préoccuper du sort des Français dans cette région de l’Europe du Sud-Est, un carrefour important entre l’Europe du Nord et l’Europe de la Méditerranée Orientale.

Depuis le début du XXe siècle, la question des minorités est une cause de troubles récurrents dans cette région et je suis conscient que les troubles économiques et sociaux viennent réveiller ces questions.
La France, qui a toujours été présente dans cette région, se doit d’anticiper ces évolutions, d’y maintenir une zone de prospérité pour écarter un regain de tensions politiques et sociales.
Si vous regardez une carte, seulement 97 kilomètres séparent Chypre de la Syrie dont les populations sont victimes d’une répression sanglante et massive inadmissible qui s’ajoute aux difficultés humanitaires de la région. Surtout, nous devons rester vigilants au renouveau possible d’anciens foyers de tensions : tensions gréco-turques dans la mer Égée à l’Est et en Thrace au Nord-Est, tensions gréco-macédoniennes au Nord, tensions gréco-albanaises au Nord-Ouest. Gardons en mémoire que nous sommes dans les Balkans.
Les français qui ont choisi de vivre en Grèce, comme en Turquie ou en Israël doivent pouvoir le faire sereinement, tant sur le plan économique que sur le plan de la stabilité politique. Ceci est mon principal objectif pour les Français de la Méditerranée Orientale que je souhaite représenter.
Mon rôle sera aussi d’alerter les responsables politiques en France des risques que la profonde crise économique que traverse la Grèce n’entraine pas ces dérives dangereuses, mais qui s’amorcent.
Le ressentiment germanophobe des Grecs ou la recherche de vieux démons ethniques pour exorciser la crise doivent être pris au sérieux. Les peuples européens – et leurs représentants politiques – ne peuvent rester dans leur mutisme actuel face à un rejet violent des potions amères qui sont infligées au peuple Grec.
Vous allez pouvoir élire un député pour faire entendre ces tensions, la manière dont vous les vivez et les soutiens que vous attendez de la communauté nationale à laquelle vous appartenez.
Je suis à votre écoute :
A votre écoute sur votre situation économique personnelle et de la manière dont vous êtes ou non touchés ;
A votre écoute sur les questions sociales de retraite, d’accès aux soins, de besoin de solidarité, etc. ;
A votre écoute sur l’avenir des projets que vous avez entrepris ici et qui pourraient être à risque alors qu’ils représentent pour vous des années d’efforts ;
A votre écoute sur l’éducation de vos enfants et leur apprentissage du Français ;
A votre écoute pour maintenir un lien culturel fort entre la France et la Grèce malgré les difficultés actuelles.

Publié 18 mars 2012 par gt2012 dans Revue de presse

Ce serait très important de voir Gil Taieb élu a l’Assemblée Nationale Française – Hadashot À Galil [24 février 2012]

Au mois de juin prochain des élections législatives se dérouleront, après les élections présidentielles qui se tiendront au mois d’avril.
Le président Sarkozy et le gouvernement français ont décidé d’octroyer 11 sièges pour des députés qui seront élus par les citoyens français résidant hors de la métropole française.
Le docteur Gil Taieb est un des candidats et espère être élu grâce aux voix des citoyens français résidant en Israël.

Par Herzl Ben Asher

Le docteur Gil Taieb chirurgien-dentiste âgé de 53 ans vivant a Paris, père de trois enfants est l’époux de Karen conseillère de Paris.
Le docteur Gil Taieb est parmi les personnalités les plus influentes de la communauté juive de France de ces deux dernières décennies remplissant les fonctions de vice président de la communauté ( FSJU), président fondateur de l’organisation AMI.
Ici chez nous en Israël il est célèbre en tant que président et fondateur pour la France de l’association pour le bien être des soldats de Tsahal [forces de défense d’Israël]
La maison du soldat de Kyriat Shmone dans sa conception actuelle a été construite par Gil Taieb grâce a des investissements de plusieurs millions de dollars U.S
Le docteur Taieb parle couramment le français, l’anglais et l’hébreu, langue qu’il a acquise durant ses très nombreuses visites en Israël. Le docteur Taieb est aussi connu a Kyriat Shmone pour avoir redonner la vue a de très nombreux habitants de la ville lorsqu’il a organise il y a quelques années avec un groupe d’amis opticiens et optométristes venus de France des contrôles de la vue et l’octroi de lunettes ; tout cela bien sur gratuitement a des personnes indigentes ainsi qu’aux nouveaux arrivés en Israël. Il a d’ailleurs répété cette opération dans de nombreuses localités d »Israël et chaque fois pour des milliers de personnes.
Gil Taieb est doté d’une énergie sans bornes, exubérant mais très courtois et sympathique aussi bien avec ses amis que ses collègues
Son engagement au service des autres fait partie intégrale de sa personnalité.
Cela est vraiment inné chez lui
Son action au service des autres ne connait pas de frontières ni limites du nord au sud. On à l’impression qu’il est là prêt à bondir au moindre appel à l’aide ou à un soutien et pas seulement financier. Gil est doté d’un don exceptionnel d’expression et d’initiative pour promouvoir des opérations, qualités innées qu’ont notées très rapidement les grands de ce monde aussi bien que les leaders israéliens.
C’est dernièrement que le Président Sarkozy a décidé d’octroyer 11 sièges a l’Assemblée nationale française a des représentants des citoyens français vivant en dehors de la métropole. Chaque citoyen français pourra élire ainsi son candidat.
Selon les chiffres publies par le ministère de l’intérieur français 2 millions et demi de citoyens français vivant a l’extérieur de la France pourront donc voter dans une des onze circonscriptions qui ont été fixées et définies.
Le docteur Taieb est candidat pour un de ces sièges dans la circonscription qui englobe Israël, l’Italie, la Grèce, la Turquie et Chypre comptant une centaine de milliers d’électeurs. Cette circonscription dénommée la huitième circonscription dans laquelle Israël le plus grand nombre de détenteurs de la nationalité française. Le candidat qu’ils éliront sera la porte parole de leurs problèmes et doléances.
Dans ce monde de la globalité dans lequel nous vivons la décision du Président Sarkozy revêt une importance toute particulière car cela permettra à un représentant comme Gil Taieb juif et Sioniste fervent, de défendre et d’affronter la vague d’antisémitisme qui déferle sur l’Europe
Les ennemis d’Israël se croient tout permis en Europe aussi bien dans les universités que contre les communautés juives.qui ne sont pat pas toujours protégées.
Israël est le cinquième pays au monde pour le nombre de français ayant le droit de vote après la Belgique, la Suisse, le Royaume Uni et les Etats Unis.
Cette semaine nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec le Docteur Gil Taieb sur ses activités et projets en vue de ces élections a l’assemblée Nationale qui se tiendront
Au mois de juin prochain.
– Docteur Taieb .Qu’est ce qui vous motive à porter votre candidature comme député a l’Assemble nationale française?
Docteur Taieb : Le processus initié par le président Sarkozy est très important car la France en tant que Grand pays a deux millions et demi de citoyens vivant à l’étranger avec lesquels elle veut maintenir un lien étroit en se basant sur le fait qu’un français reste toujours français.
Et à quoi cela mène ?
-Docteur Taieb : Les français qui vivent à l’étranger vivent des réalités différentes mais ont des intérêts communs. Le président Sarkozy désire qu’ils aient des représentants authentiques.
Cette élection sera l’occasion pour ceux qui auraient oublié la France de leur rappeler le fait qu’ils sont encore français et qu’ils ont des droits mais aussi des devoirs. En tant que personne aimant et sympathisant avec Israël je veux faire entendre la voix d’Israël à l’Assemblée nationale française car c’est très important.

Le docteur Taieb est un sioniste enthousiaste tel que nous l’avons déjà mentionné mais il faut entendre avec quelle passion il nous parle pour comprendre jusqu’à tel point il est passionné pour Israël. « Il faut qu’il y ait une très grande force partout dans le monde contre les antisémites et les ennemis d’Israël .L’Assemblée Nationale française est une place importante et essentielle ou nous devons être présents. » nous confie Gil Taieb avec son enthousiasme légendaire.

Quel est a votre avis le sujet le plus important qu’il faut soulever actuellement a l’assemblée Nationale?
Docteur Taieb :  » il y a plusieurs sujets qui intéressent particulièrement les français vivant en Israël et a l’étranger en générale :
C’est le problème des retraites, la couverture sociale (les médicaments) l’éducation et la culture. La France est un pays dans lequel la politique sociale est très importante et chaque citoyen doit y avoir droit et ce quelque soit le lieu de sa résidence à partir du moment où il a cotisé. Il existe certaines prestations dont bénéficient les citoyens français dans certains pays alors que ceux d’Israël ne les perçoivent pas du tout.
Il faut une égalité totale des droits pour tous les citoyens
D’autre part, il y a une crise économique très sérieuse dans le monde et aussi dans les relations avec l’Iran. Les médias dans le monde présentent toujours une image déformée contre Israël. La voix d’Israël ne se fait pas entendre et notre vérité ne parvient pas aux oreilles de tout le monde. Je veux être le porte parole à l’assemblée nationale de tous les Français de la circonscription et des franco- israéliens, en assumant mon sionisme ajoute le docteur Taieb.

Comme il a été précédemment mentionné, ces élections se dérouleront au mois de juin. Le docteur Taieb est sur le terrain afin de convaincre le maximum d’électeurs de lui accorder leur voix en tant que représentant indépendant ; il ne se présente sous l’étiquette d’aucun parti.
Ses nombreux amis dans la communauté française et plus largement en Israël déclarent: « Nous pensons que Gil Taieb en tant que personne très appréciée dans la communauté française en Israël qui est engagé à fond dans la défense de l’image d’Israël et dans l’action sociale en faveur de ses habitants. Il est le seul candidat qui réussira à nous représenter à l’assemblée nationale ».

Légendes des photos : Le président Shimon Péres et d’autres personnalités importantes au cours d’une cérémonie à laquelle le docteur Taieb prit part
Avec Ariel Sharon, ancien premier ministre
Avec le General en chef Gaby Ashkenazy ancien chef d’état major de Tsahal

Publié 4 mars 2012 par gt2012 dans Revue de presse

Interview de Gil Taïeb par Jacques Benillouche

Vous pourrez écouter à la fin du texte de l’interview un extrait sonore des
onze dernières minutes de l’entretien avec la conclusion de Gil Taïeb…

La campagne électorale pour l’élection en 2012 d’un député à l’Assemblée Nationale française, représentant la huitième circonscription comprenant également l’Italie, Malte, Saint-Marin, le Saint-Siège, Chypre, la Grèce et la Turquie, a déjà débuté. Elle a été lancée sur fond d’invectives et d’insultes dans lequel le débat d’idées ne trouvait pas sa place.

Pour permettre d’aider les électeurs à choisir leur meilleur candidat, il semblait nécessaire de donner la parole aux personnalités qui réclament nos suffrages….

Lire la suite sur le blog de Jacques Benillouche

Publié 18 septembre 2011 par gt2012 dans Revue de presse

Tag(s) associé(s) : ,

JSS News: Gil Taïeb : “Pour le bien d’Israël, Israël ne doit faire confiance qu’à Israël !”

C’est accompagné d’une grande partie de son équipe de campagne, que Gil Taïeb arrive au rendez-vous que nous nous étions fixés, dimanche 12 juin 2011 à Tel-Aviv. En visite officielle dans la région, Gil Taïeb a accepté de nous rencontrer pour nous parler simplement. Qui est-il et ce qu’il représente… Ses choix, son passé, ses ambitions… Et surtout, son envie d’aller de l’avant !…

La suite sur le site JSS News

Publié 16 septembre 2011 par gt2012 dans Revue de presse

Tag(s) associé(s) : ,

Just Interesting: Législatives 2012 – Français de l’étranger – 8ème circonscription

Depuis un mois et demi, dans cette circonscription, les quatre candidats officiels ont multiplié les initiatives de communication pour convaincre leurs électeurs.

La suite sur le site Just Interesting

Publié 15 septembre 2011 par gt2012 dans Revue de presse

Tag(s) associé(s) : ,