L’ ONU humiliée à Gaza


L’ ONU humiliée à Gaza

Cette semaine encore l’Onu à été humiliée et a montré son incapacité à réagir.
Il y a quelques jours, son secrétaire général, Mr Ban Ki Moon, était au Moyen Orient pour une visite qui le conduisait en Israël et dans la bande de Gaza.
Après avoir été reçu, comme il se doit, par les responsables israéliens et avoir échangé avec eux, il s’est rendu le 2 février à Gaza.
Lors de son passage en Israël, il a exprimé les mêmes et sempiternelles demandes concernant l’allégement du blocus et la demande de reprise des négociations.
Se rendant au passage à Sdérot, il a tenu à témoigner sa solidarité avec la population victime des tirs provenant de Gaza.
Tout ceci se faisant de la façon la plus onusienne !
Persuadé de la teneur équilibrée de son message, il a donc poursuivi son voyage en direction de Gaza.
Mais là, un tout autre accueil lui a été réservé.
À peine était-il arrivé en territoire gazaoui, qu’il put bénéficier de l’hospitalité légendaire des palestiniens de Gaza. Mme Alliot Marie s’en souvient encore !
Une centaine de manifestants l’attendaient et sa voiture a été attaquée.
Mr Ban Ki Moon a alors essuyé des jets de chaussures, de pierres et de divers projectiles.
Certains manifestants ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire:
 » Ban Ki Moon, le parti pris pour Israël, ça suffit  »
La spontanéité de ces manifestations ne trompe personne et nous savons tous qu’elles étaient orchestrées par les responsables du Hamas.
Une fois encore, malgré son record de condamnations d’Israël, l’Onu a été humiliée !
Les terroristes du Hamas, ne pouvant tolérer la moindre compassion pour les civils israéliens victimes des tirs assassins.
Le monde sait, mais se tait et baisse les yeux !

Ce malheureux constat, nous pouvons également le faire en ce qui concerne les massacres perpétrés par le dictateur de Damas.
Chaque jour, le nombre des victimes de la répression en Syrie augmente et chaque jour, l’Onu se réunit et ne prend aucune décision.
Réunions après réunions, les déclarations s’ajoutent aux déclarations et sur le terrain, les cadavres s’ajoutent aux cadavres.
L’Onu, une fois de plus, montre son 2 poids 2 mesures et sa faiblesse face aux dictateurs et à un monde arabe en mutation, qui voit son printemps se transformer en ténèbres.
Mr Ban Ki Moon et vous Messieurs les chefs d’états des grandes démocraties, ne pensez-vous pas qu’il serait temps de dire la vérité ?
L’ ONU, le machin, comme l’appelait le Général De Gaule, n’a plus aucun sens, ni aucun pouvoir. Il n’est capable que de condamner les démocraties et montrer son impuissance face aux criminels et aux tyrans.
Hier au Rwanda et au Darfour, aujourd’hui la Syrie et l’Iran.
Face à cette impuissance avérée, Israël n’a d’autre choix que d’assumer sa propre sécurité et de refuser de livrer son peuple et ses enfants au bon vouloir de tous ceux qui lui parlent de soutien mais qui sont incapables d’agir.
Israël a compris que sa vie ne peut dépendre du rythme des résolutions.
Alors, pour reprendre ce que disait Mme Golda Meir :  » Israël préfèrera toujours vos condamnations à vos condoléances  »

Dr Gil Taïeb
Candidat aux élections législatives dans la 8ème circonscription des Français de l’Etranger

http://www.giltaieb2012.fr

 

Publicités

Publié 5 février 2012 par gt2012 dans Mes prises de position