Il est temps d’aimer le peuple juif vivant sur sa terre


Il est temps d’aimer le peuple juif vivant sur sa terre

Le 27 janvier 1945, les soldats de l’Armée Rouge libéraient le camp d’Auschwitz-Birkenau où plus d’un million de personnes ont été assassinées. Les soldats soviétiques n’y trouvèrent que quelques prisonniers affamés et des entrepôts débordants de valises, de vêtements, de lunettes et de chaussures que personne ne viendra réclamer.
Espace à la fois peuplé et dépeuplé, empli du vacarme des trains et des foules mais aussi de l’effroyable silence.
Aujourd’hui, Auschwitz-Birkenau appartient à l’histoire de l’Humanité tout entière et continue et continuera d’interroger nos consciences tant qu’il y aura des hommes.
Les Juifs n’y ont pas seulement été assassinés mais réduits en cendres dispersées dans la Sola et la Vistule selon la volonté des nazis qui souhaitaient éliminer jusqu’à la moindre trace du peuple juif.
Auschwitz Birkenau est le plus grand cimetière juif du monde, un cimetière sans tombe.
L’humanité tout entière avait alors juré de ne pas oublier et déclarait « plus jamais ça ».
Le peuple juif décimé devait renaître de ses cendres et au nom de ses 6 millions d’âmes exterminées devait se reconstruire et donner à chacun de ses enfants disparus un héritier et une descendance. Il devait se souvenir et vivre.
Conscience et témoin de la barbarie humaine, le peuple juif a été observé, plaint, évité.
Miroir de ce que peut être la face cachée de l’homme, le peuple juif rescapé à gêné.
Alors que certaines nations faisaient le travail de mémoire, une partie du peuple juif décidait de rejoindre le combat pour retrouver sa terre.
Peuple sans terre, il a été une cible facile et malgré les difficultés, il a choisi d’assumer son avenir sur la terre de ses ancêtres. Israel renaissait alors de la volonté des héritiers du sionisme et avec les enfants et les rescapés de la Shoa.
Ces 20 dernières années, certaines nations ont accepté enfin, les unes après les autres, leurs responsabilités dans la déportation, cherchant à refermer ce dossier brûlant et humiliant de leur histoire, à tenter de rendre invisible cette tâche indélébile.
En 1995, par la voix du président Jacques Chirac, la France le faisait. Ce 27 janvier 2012, pour la première fois de son histoire, la Norvège a demandé pardon pour sa complicité dans la déportation et la mort de milliers de juifs pendant l’occupation nazie.
70 ans après la libération des camps, une nouvelle page dans le livre de la vérité s’est écrite.
Ces reconnaissances sont importantes pour chacun d entre-nous, citoyens du monde, mais il y a quelque chose qui me dérange, m’interpelle et ne peut me laisser silencieux au nom du devoir de Vérité.
Comment des nations telles que la Norvège peuvent-elles à la fois se souvenir de cette période de son histoire et en même temps rester aveugle et insensible au destin du foyer national du peuple juif.
Comment la Norvège peut-elle demander pardon aux enfants de ceux qu’elle a contribué à exterminer et avoir depuis quelques années des relations exécrables avec Israël. Rappelons que la Norvège en juin 2010 a exigé une enquête internationale sur l’abordage de la flotille, qu’en août 2010, elle s’est désengagée de 2 investissements israéliens jugeant ces sociétés moralement condamnables, assénant un coup économique et politique à Israël. Devenant ainsi l’un des fers de lance du boycott anti israélien, la Norvège reste le seul pays où les habitants ont exigé une grève quasi générale lors de l’opération de Gaza et a été classée antisémite par les lobbys pro-israéliens.
Avons-nous vraiment besoin de ces demandes de pardon, telle est la question que j’ose poser.
Le font-ils pour se donner bonne conscience et pour se dédouaner ?
Ce qui est sûr, c’est que les héritiers véritables de ceux qui sont partis en fumée regardent avec fierté ce qu’Israël a réalisé.
Et je suis sur qu’ils aimeraient aujourd’hui que les nations respectent leurs enfants vivants, debout et fiers sur la terre qu’ils ont rêvé et qui leur a tant manqués lorsqu’ils étaient abandonnés de tous.

Dr Gil Taïeb
Candidat aux élections législatives dans la 8ème circonscription des Français de l’Etranger

http://www.giltaieb2012.fr

 

Publicités

Publié 29 janvier 2012 par gt2012 dans Mes prises de position

Tag(s) associé(s) : , , ,