La République et les démocraties sont en danger

Hier encore, des missiles s’abattaient sur Ashdod et Ashkelon, les terroristes du Hamas et leurs complices reprenant leurs agressions contre Israël et sa population.
Hier encore, des milliers d’Israéliens ont été victimes de la haine antisémite de ceux que le monde cherche en permanence à réhabiliter.
Hier encore, Israël a été attaqué !
Peu ou pas de condamnations de cet acte barbare.
Les voix, si fortes d’habitude, des indignés sélectifs, sont une fois de plus restées silencieuses lorsque c’est Israël qui est visé !
Une fois de plus les responsables israéliens devront réagir et Tsahal se devra de frapper.
Je vois et j’imagine déjà la réaction honteuse de notre diplomatie qui comme d’habitude condamnera du bout des lèvres l’agression et s’empressera de demander à Israël une réaction  » proportionnée « .
J’aimerais qu’ils aient tous en mémoire la proportion que le Hamas, lui même, à déterminée:
– 1 Israélien contre 1027 terroristes !
Est ce ce nombre qu’il faut retenir ? Seront-ce 1027 missiles israéliens pour 1 Grad palestinien ?
Peut-être est-ce cela que cherchent les terroristes qui tirent sur Israël ?
Le monde doit comprendre qu’il n’ y a pas de compromis possible avec les ennemis de l’humanité. Il n’y a pas de dialogue possible avec ceux qui bafouent le droit et la liberté.
Ce qu’est devenue la bande de Gaza doit être analysé et doit nous interpeller sur ce que risque demain de devenir ce « printemps arabe  » qui semble se transformer en  » hiver islamique « .
La liberté est une valeur fragile et nous oblige à la vigilance car trop nombreux sont ceux qui l’utilisent pour mieux la détruire.
Souvenons nous qu’en 1933, Hitler avait été élu à la tête de l’Allemagne.
Aujourd’hui, ce sont des révolutions populaires qui amènent les islamistes radicaux à la tête de certains pays.
Devant ce danger, nous n’avons pas le droit de nous taire.
Parmi ces silences que je ne peux tolérer, il y a celui des élections tunisiennes qui a vu la victoire du parti islamique.
Mais il y a surtout un chiffre qui ne peut être ignoré:
Près de 50% des Tunisiens vivant en France ont donné leur voix à ce parti extrémiste.
Il ne s’agit pas là de pauvres Tunisiens malheureux, spoliés, volés et opprimés par Ben Ali et son régime, mais des êtres libres, vivant sur le territoire français, pouvant jouir, apprécier et bénéficier des valeurs démocratiques et républicaines de notre pays.
Ce vote est une alarme qu’il faut entendre et ne pas ignorer.
Les musulmans français se doivent de réagir.
Les républicains de toutes confessions se doivent de se réveiller et de se mobiliser.
La masse silencieuse, religieuse, laïque ou agnostique doit se lever et dire non aux extrémismes.
La république et les démocraties sont en danger.
Aujourd’hui, en France et en Europe nous devons dire la vérité avant que les extrémistes qui ont écrit les pages les plus sombres de l’histoire du 20ème siècle ne se retrouvent au pouvoir.
Oui, aux printemps des peuples et à leur combat pour la liberté mais Non au fascisme de l’extrême droite et de l’islamisme.

Gil Taïeb
30 octobre 2011


Publicités

Publié 30 octobre 2011 par gt2012 dans Mes prises de position

Tag(s) associé(s) : , , ,

%d blogueurs aiment cette page :